VISION 2030

Contexte 2020-2022

À la suite de l’épidémie de COVID-19, la société a plus que jamais pris conscience de l’importance de disposer d’un système de santé efficace et résilient, inconcevable sans une réelle solidarité et cohésion entre ses différents acteurs. Cette crise sans précédent a donné toute sa légitimité à la FHL et offre aujourd’hui une opportunité pour débattre de ses missions pour l’avenir. Agissant en faveur du patient, de sa prise en charge optimale et de son accès aux soins, la Fédération – à travers les établissements hospitaliers qui la représentent – souhaite aujourd’hui entamer un travail de fond sur le secteur hospitalier et le système de santé national.

Objectifs

  • Recentrer le débat
    Le système de santé repose sur un principe fondamental qui vise à garantir à la population résidente un accès à des soins de qualité, qu’ils soient primaires (médecine générale) ou secondaires (médecine spécialisée et hospitalière). Aussi, la FHL souhaite recentrer le débat et placer la question de l’accès aux soins pour les patients – raison d’être du système de santé – au cœur des discussions. Un élément important de cette démarche sera de sensibiliser le secteur, mais aussi les politiques, les médias et le grand public, au vocabulaire et aux concepts employés au sein du système de santé. De fait, la Fédération entend clarifier cette vaste terminologie en lui apportant des définitions de référence : une démarche qui sera in fine bénéfique au patient.

  • Vision 2030 pour les hôpitaux et le système de santé
    D’ici 2030, la FHL souhaite engager le patient comme partenaire des professionnels du milieu hospitalier pour améliorer son parcours dans le système de santé. L’objectif est d’impliquer le patient-partenaire autonome et engagé dans l’amélioration de son expérience patient. Dans cette optique, des interfaces entre les soins primaires et secondaires devront également être définies, planifiées et mises en place dans le but de créer un système de santé intégré. Afin de mener à bien sa mission, la FHL a défini différents champs d’action nécessitant des réflexions approfondies. Des sujets stratégiques pour le secteur hospitalier et le système de santé luxembourgeois seront ainsi adressés au sein de six groupes de travail thématiques, décrits ci-dessous.
  1. Médecine hospitalière
    La FHL souhaite entreprendre les initiatives suivantes au niveau de la médecine hospitalière :
    1. Améliorer le pilotage par les hôpitaux des parcours de soins et les processus de prise en charge de façon multi-professionnelle, en collaboration avec le patient-partenaire, afin de réunir les diverses compétences autour de ses besoins.
    2. Promouvoir l’alignement stratégique entre le corps médical et l’organisation hospitalière en clarifiant la gouvernance institutionnelle et la relation contractuelle entre les médecins et leur organisme gestionnaire.
    3. Favoriser la mise en place d’un cadre légal permettant aux directions des hôpitaux de planifier, de coordonner et d’intégrer les parcours de soins afin d’améliorer la qualité de la prise en charge médico-soignante et de l’expérience patient.
    4. Introduire de façon résolue et progressive les résultats cliniques, l’expérience patient (PREMs et PROMs) et les résultats des enquêtes de satisfaction dans les mesures de performances hospitalières dans le cadre d’une démarche-qualité transparente et partagée.
    5. Créer en interne un organe consultatif regroupant les présidents des conseils médicaux au sein de la plateforme Directeurs Médicaux (PF-DM) dont l’objectif est de réunir et de valoriser les compétences médicales hospitalières dans une approche éthique et de gestion médico- économique.
    6. Soutenir les initiatives innovantes du secteur en leur donnant la visibilité qu’elles méritent, qu’elles soient de nature médico-soignante ou organisationnelle.

  2. Parcours du patient
    Le patient est considéré comme un véritable partenaire des professionnels de santé qui l’accompagnent dans une recherche de solution adaptée à son problème de santé et commençant, par définition, par un accès libre et aisé aux soins. En lui attribuant un rôle central tout au long de son parcours de soins, la FHL souhaite impliquer le patient dans les processus de gestion de la qualité et des risques dans le milieu hospitalier, mais aussi lui permettre de participer à des questions de stratégie de santé. Il est primordial de définir précisément les concepts suivants parmi d’autres : « accès aux soins », « interfaces entre les soins primaires et secondaires », « parcours interinstitutionnel », « hospitalisation à domicile », « parcours thématiques par pathologie », en y incluant le rôle des établissements spécialisés ou des nouvelles technologies.

  3. Digitalisation
    En coopération avec les instances nationales pertinentes (plateforme nationale d’échange de données, tutelles, agence e-Santé, plateforme Luxith, etc.), la FHL soutient et oriente les démarches nationales ayant vocation à définir et à rechercher une solution nationale pour un « dossier patient électronique ». Dans cet esprit, elle souhaite aussi poursuivre les efforts de digitalisation effectués au sein du parcours de soins en développant de façon conséquente le dossier informatisé hospitalier, basé sur des données structurées, et en veillant sur son interopérabilité.

    La FHL entend également :
    1. Préparer l’utilisation de l’intelligence artificielle, de l’automatisation et des technologies les plus modernes au service des patients et des approches médico- soignantes ;
    2. Promouvoir la réflexion quant à l’opportunité de développer une application nationale et unique servant d’interface entre les patients et l’ensemble des institutions membres.

  4. Data management et pilotage sectoriel
    Dans un esprit de collaboration transparente, la FHL souhaite favoriser le partage des connaissances et des données entre hôpitaux, afin de favoriser le pilotage stratégique global et collectif du secteur hospitalier. Ce partage pourra concerner tant les données d’activités cliniques et de parcours patient que les données de qualité, de gestion des ressources humaines et financières. Dans cet objectif, la FHL a prévu de se doter de compétences internes de gestion et d’analyse de données stratégiques sectorielles.

  5. Ressources humaines
    Rendre le secteur hospitalier attractif par un esprit innovateur et en collaboration avec des partenaires. Soutenir le développement des réformes des professions de santé, les formations de base et continues des divers métiers de la santé ainsi que l’attractivité générale du secteur : tels sont les sujets sur lesquels le groupe de travail « Ressources humaines » entend se pencher.

  6. Financement
    La FHL prend l’initiative de lancer les discussions sur un futur modèle de financement des hôpitaux et du système de santé en général en se basant sur une revue conceptuelle des modèles actuellement connus :
    1. budgétaire, qui finance les structures, mais risque de freiner l’innovation ;
    2. à l’activité, qui stimule la croissance de l’activité sans tenir compte des résultats cliniques ou de la qualité ;
    3. « value-based healthcare », orientation future incontournable, qui lie le financement à la qualité et aux résultats cliniques.

Au fur et à mesure de l’évolution du travail de fond sur ces sujets, les différents groupes de travail émettront chacun une prise de position qui sera validée par le conseil d’administration de la FHL et qui permettra d’alimenter sa vision future pour le système de santé à l’horizon 2030.

Soucieuse de s’occuper et de traiter ces multiples thèmes avec l’attention qu’ils méritent, la FHL s’engage à faire évoluer le système de santé du pays selon son principe « Partenaire de votre santé », veillant à ce que le seul intérêt à prendre en compte soit celui de la qualité des résultats cliniques et de l’expérience patient.